Jaime Montana
Au début il y eut l'appareil Holga, conçu en grand nombre
et bon marché
 pour ĂŞtre « la camĂ©ra du peuple »
 pour que chacun garde le souvenir de « choses vues »
 
Jaime Montana se promène avec cet appareil photo Ă  l'ancienne, 
ne contrĂ´le pas ce qui est en train de s'impressionner sur la pellicule 
et attend le développement.
 
Ce n'est pas la chose vue, en tant qu'objet ou  paysage, 
côte normande, ou tropézienne
mais le questionnement sur ce qui construit la future reprĂ©sentation : 
il joue subtilement avec le moment, le temps et l'espace,
les couleurs,  les contrastes,  et les structures.
Chaque prise de photo est préméditée
mais le  hasard intervient dans le rĂ©sultat final ...
 
Trois ou quatre photos Ă  la suite, 
soigneusement prĂ©parĂ©es par l'artiste 
permettent de faire surgir des images 
vibrantes et dynamiques 
de paysages ou de moments
 
MatĂ©rialisant des images 
comme un « concentrĂ© » de mĂ©moire, 
Jaime Montana propose
une juxtaposition de rythmes visuels
en donnant une nouvelle représentation
qui rĂ©veille des souvenirs personnels.  
 
 
 
Jaime Montana / Galerie de l'Angle Exposition du 9 au 15 octobre 2014